Chien visiteur septimanie club canin

Chien visiteur

photo chien visiteur
photo chien visiteur

Le Chien Visiteur

Qu’est ce qu’un chien visiteur ? :
C’est un chien qui vient voir les personnes coincées derrière les murs… Ceux de la vieillesse, de la maladie, du handicap, des prisons, de l’exclusion toujours… et aussi des enfants scolarisés à fin d’information et de prévention des morsures….

Qu’apporte le chien visiteur ? :
Le chien visiteur apporte toujours une distraction, mais aussi un contact, un réconfort, un regard sans jugement…

Le chien visiteur permet parfois de briser ces murs, facilite les mouvements, la parole.
Nous qui avons la chance de côtoyer un chien, un chat ou autre, nous savons ce qu’ils nous apportent durant toute leur existence à nos côtés.

Le chien visiteur n’est pas thérapeute, mais il contribue, à son insu, à notre bien-être.

Qui peut faire chien visiteur ? :
Un chien bien dans ses pa-pattes… quelque soit son origine, pourvu qu’il ne soit pas agressif, bien sûr.
Un maître qui s’engage dans la durée pour partager ce que lui apporte jour après jour son compagnon.

(Src : chien-visiteur.fr)

Chiens Visiteurs En EHPAD

(Les maîtres et leurs compagnons au service des maux)

« Parce que, en ces périodes de fêtes, tous n’ont pas la santé, la famille, les amis …. j’ai envie de vous raconter comment, il y a quelques années, j’ai vécu une intervention de nos « chiens visiteurs » en EHPAD. J’ai vu des visages retrouver le sourire et en cette période je repense à eux tous :
 
Aujourd’hui, j’ai eu le plaisir d’accompagner pour la première fois les chiens visiteurs de notre club canin lors de leur intervention en EHPAD.
Pour n’y avoir jamais assisté, je me préparais simplement à quelques démonstrations du savoir faire de nos amis poilus (… et plumus) avec au retour, les images d’un agréable spectacle.
Que nenni ! « Savoir faire », oui bien sûr, mais c’est surtout leur « savoir être » qui m’a marquée !
En arrivant dans la structure, la vue de toutes ces personnes âgées installées dans leurs fauteuils tout autour de la pièce, dont beaucoup d’entre elles plongées dans leur monde fermé et silencieux, imperméables à l’environnement, m’a saisie au plus profond de moi et ces mots me sont venus à l’esprit : maladie, solitude, abattement…..
Pas tout à fait ce à quoi je m’attendais ! J’en oublie presque les visiteurs face à la détresse physique et aux regards absents.
Et puis, nos amis entrent en piste ! Mon attention se porte sur eux, curieuse de les voir évoluer dans un autre environnement que celui qui est le leur au quotidien. Ma foi, ils ont l’air plutôt contents d’être là, et ne se sont pas faits prier pour entrer. Ça a l’air facile pour eux…..
Soudain quelques résidents s’animent en les voyant approcher, et c’est, ici un sourire, là un visage qui reste fermé, là encore une main qui bouge -à peine parfois- pour caresser, sentir, prendre ou donner. C’est encore une main qui se tend pour saisir la laisse et la tenir comme une victoire, la joie de se sentir « comme avant ». Ce sont des visages qui s’éclairent, des mots qui s’échappent des lèvres, des souvenirs qui reviennent et qu’ils nous confient.
Là, je vous assure que l’on oublie toutes ses souffrances, et on ressent un immense bonheur d’avoir pu leur procurer ces quelques instants d’oubli et de retour à la vie. Je me suis trouvée, sans m’en rendre compte, complètement impliquée avec mes amies intervenantes dans leur volonté de procurer un peu de bien-être à toutes ces personnes, je me suis sentie moi aussi utile.
Quel bonheur !
Et nos petits amis visiteurs nous donnent eux aussi une bien jolie leçon par leur comportement : on dirait qu’ils comprennent l’importance de leur « mission » et je suis frappée de leur comportement respectueux face à toutes ces personnes en difficultés. Je les trouve extraordinaires : passer d’un fauteuil à l’autre, rester tranquille, se laisser caresser par des mains pas toujours douces et parfois rendues même un peu brutales par la maladie, donner la patte, accepter tous ces contacts …. Je suis ébahie de les voir aussi calmes et je comprends alors qu’ils ont effectué là un vrai travail ! La preuve : ils sont épuisés et le chemin de retour leur permet de récupérer un peu.
Un grand bravo aux chiens et à leurs maîtres : vous donnez beaucoup par votre présence, vos mots simples, votre attention et votre respect.
Quand à moi je suis revenue avec plein de belles images dans la tête et la joie d’avoir vu tous ces sourires sur les visages.

(Src : Texte de Françoise Soucarros)